samedi 12 janvier 2008

Vous ne vous êtes pas trompé!

J'ai noté une nette amélioration de la fréquentation de mon blog depuis la parution de l'article "A Poil!!", j'y vois un effet pervers des recherches par mot clé. Pardonnez moi si j'abuse... (sodomie, chatte, pénétration.)
J'imagine assez bien votre tête en tombant sur mon blog (éjaculation faciale)
Non, non, ne partez pas tout de suite! (fellation, Paris Hilton) Vous êtes justement ceux à qui j'ai envie de parler (double pénétration) de la misère des femmes, de celles qui sont pauvres et discriminées et qui tombent dans la prostitution.
Écoutez les, ou acheter le livre disponible dans toute librairie digne de ce nom: "Je Fais reculer la Féminisation de la Pauvreté, Clara Magazine 5€" (pour aller sur le site cliquer ici)

"je suis une jeune femme marocaine. Je me suis mariée avec un immigré en France (Marocain de nationalité française). Puis j'ai regagné la France en compagnie de mon époux de manière légale dans le cadre du regroupement familiale. Quelques mois plus tard, je commençais à accumuler peines et problèmes sans avoir le droit de m'exprimer. Mon mari s'absentait de plus en plus du foyer et ne revenait au domicile conjugal que pour une heure à deux heures par jour, pour raison de travail.
Je m'appelle Khadija, j'ai 27 ans. Gennevilliers 92."

"Porter des carton lourds, piétinement dans une cafétéria, horaires de travail, trouver une nourrice pour pouvoir faire garder les enfants. Rabaissement envers des employés et la direction féminine. Pour les hommes "la femme est le sexe faible". Mais je vois ça comme du machisme.
Je m'appelle Stéphanie, J'ai 28 ans. Armentières, Nord"

"Je me suis retrouvée enceinte et je ne voulais pas garder cet enfant. Je n'ai pas osé en parler autour de moi et le temps a passé. J'ai su que je pouvais être prise en charge à l'hôpital pour une IVG. Mais l'impossibilité d'avoir un rendez vous dans les délais imposés par la loi. Je suis encore lycéenne et je n'ai pas les moyens d'aller avorter à l'étranger. Si e garde cet enfant, je devrai arrêter mes études et c'est ma vie qui bascule...
Je m'appelle Cindy. J'ai 18 ans. Chalette sur loing, 45"

'Je ne vais pas à l'école, je n'ai pas de travail, pas de revenus. J'habite ici ou là, chez des potes.
Si je veux manger il faut que j'aille au restos du coeur. Je préférerai travailler. C'est dur de vivre ainsi.
Je m'appelle Ophélie, j'ai 19 ans. St Malo, 35"

Bravo si vous avez lu jusqu'au bout!
(gang bang)

1 commentaire:

TBS a dit…

Bah voilà, j'ai lu jusqu'au bout et j'aime définivement ta plume!
Bon ce n'est pas de l'admiration pour ta plume que tu recherchais, mais il faut dire les choses.
Toi aussi tu as constaté que des bitoQ sont plus efficaces que des mots doux?

Ne t'arrêtes pas d'écrire! Bravo!