lundi 14 janvier 2008

Avez vous un collègue masculin?

Je travaillais à l’époque dans une grande librairie parisienne (qui vend aussi des disques, des DVD, des télévisons et des ordinateurs mais dont je tairai le nom). Cette question de mon client complètement inattendue m’a laissé perplexe. En quoi un homme peut lui venir en aide mieux que moi ?

Il voulait regarder une encyclopédie exposée tout en haut d’un rayon et il cherchait quelqu’un pour l’attraper (porter un gilet vert et vous devenez corvéable à souhait!) Il savait qu’une encyclopédie regroupe l’ensemble des connaissances universelles dont justement il avait grand besoin et toujours très perspicace il avait deviné que tout ce savoir regroupé dans un seul ouvrage devait peser bien lourd. Selon lui et conformément à l’imaginaire collectif qui lui aussi est malheureusement universel, seul un homme pouvait hisser sans difficulté ces cinq kilos de savoir en bas du rayon.

On a beau vous le rabâcher dès votre plus jeune âge qu’un homme est plus fort qu’une femme, c’est toujours surprenant de constater à quel point on nous considère comme faible.
L’homme en général a une masse musculaire plus développée qu’une femme en général, ce qui le rend plus fort. C’est une réalité qu’on ne peut que constater et qui est criante dans les compétitions sportives. On peut toutefois se demander si elle est bien la conséquence de son chromosome Y ou celui de notre longue évolution qui a justement mis l’homme du coté de la force physique.
Une femme en général vie plus longtemps qu’un homme en général. Cette différence s’explique surtout par sa condition [elle ne faisait pas la guerre, n’avait pas de comportement à risque comme fumer, boire, se battre et n’avait pas un ego mal placé (je vais voir un médecin quand je sens une douleur parce que ce n’est pas honteux d’avoir mal)]. Son double X ne l’avantage pas, comme aucun chromosome d’ailleurs.

Ce qui est contraire au bon sens, c’est de considérer que toutes les femmes sans exception sont toujours plus faible qu’un homme quel qu’il soit! Si pour satisfaire mon client, j’avais du faire appel à mon collègue supposé plus fort, il aurait été très surpris de constater qu’il était plus petit et moins musclé que moi! Cette différence de force, dernière fierté de la nation des hommes, en quoi nous intéresse t-elle, nous les doubles X? Est-ce vraiment important de se mesurer aux autres pour savoir lequel peut avoir le dessus?

Le problème n’est pas une question de prestige. Cette croyance ancrée dans l’inconscient collectif à des répercussions désastreuses sur les relations homme femme. Elle nous présente comme des victimes potentielles. Si je suis un homme je peux m’en prendre à une femme parce qu’elle est plus faible. Si je suis une femme je vais avoir du mal à me défendre parce que l’homme est plus fort que moi. On a d’un coté l’assurance de gagner et de l’autre celui de perdre. On connaît tous l’issu de l’affrontement quand il y en a un!

1 commentaire:

Laurène a dit…

Selon françoise Héritier, la différence de corpulence entre hommmes et femmes vient d'une alimentation différenciée ainsi que d'interdits alimentaires pesant sur les femmes depuis très longtemps. Voir par exemple ce lien:
http://www.liberation.fr/actualite/societe/246585.FR.php?mode=PRINTERFRIENDLY

C'est une interprétation très intéressante et assez rassurante je trouve...