mardi 18 mars 2008

La femme frigide n'existe pas

Marie Bonaparte avait beaucoup réfléchit sur les causes de la frigidité féminine qu‘elle considérait comme étant anatomique. Elle s’est faite opérer trois fois pour rapprocher son clitoris de son vagin dont la trop grande distance qui les séparait étant selon elle, l’unique cause de son impossibilité à jouir par pénétration.

Marie Bonaparte était pourtant une femme brillante, intelligente qui n’a jamais réalisé que le plaisir qu’elle avait avec son clitoris était un plaisir abouti, qu’il n’y avait rien d’autre de mieux à rechercher et que la femme frigide n’existe pas.

On ne peut pas se cacher indéfiniment derrière un orgasme simulé pour faire croire que tout va bien, la façon conventionnelle d’admettre un rapport sexuel doit changer.

Tu ne peux pas dire que tu n’aimes pas le sexe que tout le monde fait sans qu’on te regarde de travers et qu’on te recommande à un psy. Tu ne peux pas dire que dans la plus part du temps tu t’ennuie sans qu’on t’accuse de ne pas savoir y faire et d’être frigide.

Je n’aime pas le sexe réglementaire, celui dont on parle, qu’on nous a expliqué, rabâché et décortiqué en trois étapes où il faut les caresses (pour découvrir le corps de l‘autre), les préliminaires (pour faire monter l’excitation) et la pénétration (dans trois positions différentes si tu ne veux pas te faire passer pour un ringard),celui qu’il faut faire au moins trois fois par semaine si tu veux être sure d’être considéré comme épanouie sexuellement, celui qu’on te demande à chaque nouvelle rencontre (tu préfères être au dessus ou en dessous?) celui qui te dit que le coït est le seul acte valable de plaisir et qu’on te resserre à toutes les sauces depuis le film porno le plus banal jusqu’au catalogue des trois suisses.

La femme n’est pas une handicapée de l’amour physique dont la capacité à arriver à l’orgasme reste un mystère.

Marie Bonaparte dans sa quête inconsidérée de l’orgasme vaginale avait quand même notée une chose intéressante sur le clitoris: « Les hommes se sentent menacés par ce qui aurait une apparence phallique chez la femme, c'est pourquoi ils insistent pour que le clitoris soit enlevé »

5 commentaires:

thalys a dit…

tout à fait d'accord avec ton post!
ton blog est super, je suis bien contente que tu sois venue sur le mien, ainsi, je le découvre avec beaucoup d'intérêt.
J'ai fait un lien sur mon blog, parce que ce que tu dis ici vaut d'être propagé.

Amitié et félicitation!

Madelaine a dit…

Merci Thalys!
ton soutien me va droit au coeur

MademoiselleSix a dit…

Je recommande à toutes et tous la lecture de "la revanche du clitoris" de Maïa Mazaurette, publié à la musardine, lecture qui m'a entre autres choses ouvert les yeux sur un fait complétement dingue: le clitoris est le seul organe absolument et uniquement dédié au plaisir.

Anonyme a dit…

De toute façon pourquoi, ne pas enlever aussi les couilles a ces "hommes", puisqu'ils ont aussi une bite(clotoris )? :-D
Sortilège

Anonyme a dit…

Marie Bonaparte, ne savait peut etre pas ce qu'est le désir véritable ni jouir peut etre? Ce qu'elle a vécu "convenblement " avec les hommes et son sexe, n'était peut etre pas ce qu'elle désirait vraiment, mais cela ne devait pas etre pèrmis chez ces gens ?
C'est surement comme l'excision ou la castration :c'est comme ça !