vendredi 14 novembre 2008

Qui a dit?

« Je tiens à souligner le fait que l'introduction même de l'idée d' homophobie, tend à accréditer l'idée que le comportement homosexuel a la même valeur que d'autres comportements alors qu'il est évidemment une menace pour l'humanité, pour sa survie, tout simplement pour le respect de l'humanité, mais oui! mais évidemment! évidemment! "

???

Christian Vanneste, député UMP du nord, Ces propos ont été prononcé devant l’assemblé nationale au sujet de loi du 30 décembre 2004, réprimant les injures et discriminations homophobes au même titre que les injures et discriminations racistes ou sexistes.

M Vanneste a été condamné pour ses propos par le tribunal correctionnel de Lille en janvier 2006 à 3 000 euros d'amende et 6 000 euros de dommages-intérêts.
La cour d'appel de Douai avait confirmé cette décision un an après considérant "qu'un parlementaire est investi d'une parcelle de la souveraineté nationale" et que "sa liberté d'expression est une condition de la démocratie et de l'Etat de droit", M. Vanneste avait alors formé un pourvoi en cassation, dernier recours possible.

La chambre criminelle de la cour de cassation a "cassé" mercredi dernier la décision de la cour d'appel estimant que: « Si les propos litigieux, qui avaient été tenus dans la suite des débats et du vote de la loi du 30 décembre 2004, ont pu heurter la sensibilité de certaines personnes homosexuelles, leur contenu ne dépasse pas les limites de la liberté d'expression »

2 commentaires:

Marie-Georges Profonde a dit…

Ah oui ? Ce n'est pas dépasser les limites de la liberté d'expression ? Pourtant l'homosexualité "est une menace pour l'humanité" c'est quand même très fort !

Madelaine a dit…

Comme tu dis!! Sans parler de l'homosexualité qui n'aurait pas selon lui la même valeur que l'hétérosexualité!!et quand on pense que Vanneste etait un ancien professeur de philosophie...