dimanche 26 octobre 2008

La gourmandise est le peché des moines vertueux

En preparant un petit texte sur la gourmandise je suis tombée sur un poème de Paul Scarron dont voici le passage que je prefère:

Quand on se gorge d'un potage
Succulent comme un consommé,
Si notre corps en est charmé,
Notre âme l'est bien d'avantage.
Aussi satan, le faux glouton,
Pour tenter la femme première,
N'alla pas lui montrer du vin ou de la bière,
Mais de quoi branler le menton.

extrait de "Chanson à manger" Paul Scarron (1610-1660)

1 commentaire:

Marie-Georges Profonde a dit…

Excellent, merci pour ce bel extrait !